Les maux de la grossesse

/
0 Commentaires
Un article pour les malchanceuses... ou quand tu découvres que ton rêve de 9 mois de bonheur va plutôt être 9 mois ferme !!!



Oui, parce que pour certaines la grossesse sera belle, idyllique, un vrai monde de oui oui à se regarder le nombril et s'émerveiller. 
Mais pour d'autres ce ne sera pas terrible... Voire une véritable prison ou punition dont la seule issue sera d'attendre la sortie de bébé au bout de neuf mois.

[ D'ailleurs est-ce anodin que la fin d'un accouchement soit nommé "la délivrance" ? 
Ce terme m'a toujours fait sourire, mais avec la grossesse que je me paie en ce moment je peux vous dire qu'il prend vraiment tout son sens ! Je l'attends cette délivrance avec impatience !!!
Alors je ne vous fais pas cet article pour me plaindre et qu'on me plaigne. Au contraire je fais cet article pour aider celles qui se retrouveraient peut-être dans mon cas et pour leur partager mes découvertes et conseils.]

Allez c'est parti pour un panorama des maux de la grossesse sur lesquels je peux peut-être un peu vous aider !


Pour ma première grossesse j'ai eu la chance d'être en pleine forme du début à la fin, sans aucuns maux de grossesse à part un peu d'oedeme le dernier mois (on était en juillet en plus) et 10 jours de nausées au premier trimestre. Rien de très grave franchement.

Pour ma seconde grossesse qui est sur le point de s'achever, j'ai l'impression d'être la bible des symptômes de grossesse, qui s'accumulent et se révèlent au fil des mois.
Alors forcément en neuf mois j'ai eu de quoi tester des choses pour soulager tous ces maux du mieux que je peux !!!

Voici mes maux et remèdes (plus ou moins efficaces)

* Somnolence & grosse fatigue *

Bon ça c'est l'un des symptômes le plus courant en début de grossesse. Avoir un coup de barre monumental après le déjeuner ou le soir en rentrant du travail ça va. Mais la vraie somnolence c'est celle ou tu passes ta journée la tête embrumée. J'ai eu des journées comme ça les trois premiers mois. Pas facile en étant au travail. Problème de concentration, flemingite aiguë...  

Mon remède : prendre l'air, faire un tour, une petite marche, pour se secouer. Mais j'avoue que c'est efficace une heure et après la somnolence revient. Le mieux c'est d'essayer de faire une micro-sieste si on peut.

* Nausées & vomissements *

Ahhhh les nausées ! Celles-là aussi sont bien connues. Moi j'ai été gâtée j'en ai eu du 2ème mois jusqu'au 5ème mois. Et pas seulement le matin au réveil. Mais toute la journée. Mon seul répis c'était lorsque je mangeais et la phase de digestion. Après, elles revenaient au galop. Alors on peut manger toute la journée pour les passer mais bon vive les kilos !!! 

Mon remède : j'avais un médicament dont j'ai oublié le nom prescrit pas le médecin, qui me soulageait une heure et après c'était fini. Limité dans le nombre de prise par jour. Bref aucune utilité réellement satisfaisante. 
En revanche, j'ai découvert le petit produit miracle qu'on peut prendre à volonté en plus : des granules d'homéopathie à mettre sous la langue dès que Mme nausée se pointe. Ça s'appelle " Nux Vomica". Et c'est sans ordonnance. Je peux vous dire que j'en ai descendu des tubes entiers ! Mais au moins ça me soulageait vraiment. Je ne jure que par ça.

* Malaise de chaleur *

La chaleur. On peut dire que cet été on a été gâté niveau soleil. Pour moi ça été difficile à vivre. A peine on dépassait les 25 degrés, mon corps en ressentait 45 !!! Et je ne sais pas pourquoi. Je ne peux pas l'expliquer. J'étais qu'à 3 mois de grossesse en août pourtant, et les pics de chaleur me fragilisaient énormément. Le nombre de fois où j'ai failli tourné de l'œil dans les transports en commun... Ensuite pendant les vacances, autant vous dire que la plage c'était compliqué. Je n'y allais que vers 16h. Et je restais dans l'eau les 3/4 du temps. Dans les Landes l'eau est à 20 degrés c'était parfait ! Et il y a toujours un peu d'air frais heureusement.

Mon remède : indispensable, le vaporisateur d'eau. Soulage immédiatement et évite l'évanouissement. Une bouteille d'eau fraîche pour rafraîchir l'intérieur du corps. Et après, le seul truc efficace c'est de rester au frais. Chez moi, les chambres étant à l'étage, je crevais tellement de chaud que je descendais au rez de chaussée dormir dans le canapé et marcher sur le sol frais ! Mon médecin m'a arrêtée dès le 3ème mois car entre les nausées et les malaises dus aux grosses chaleurs, je ne pouvais pas prendre les transports en commun ni même travailler dans un environnement non climatisé. En plus, j'étais épuisée par tout ça ... à peine 10 de tension.

Le second remède idéal mais moins accessible, c'était la baignade. A la mer si vous êtes en vacances ou habitez à côté, ou si vous avez une piscine chez vous. Le top ! On ressort fraîche comme un gardon. Mes parents ayant une piscine, j'ai squatté tout le beau mois de septembre chez eux.

* Masque de grossesse / tâches brunes *

Alors celui-là il est indolore, mais c'est un vrai poison. J'ai des tâches de grossesse qui sont sorties après mon premier accouchement (c'était l'été) et ce, malgré avoir mis de l'indice 50, un chapeau et des lunettes tout l'été... Il n'y a rien eu à faire. J'ai la peau très mate, je bronze limite même à l'ombre et donc j'ai des tâches qui sont apparues sur le visage... autour des yeux.

Elles sont ressorties pour ma deuxième grossesse actuelle. Même rituel, même résultat nul. 

Mon remède : aucun...
A part rester enfermée, je ne vois pas. J'ai essayé tout un tas de crèmes solaires protectrices. C'est du pipo. J'en mettais tous les quarts d'heure (pour vous dire). Je ne bronzais pas, mais les tâches elles sortaient quand-même !!! A part être bronzée de partout sauf la tête, les crèmes n'ont pas empêché le masque de venir. Certaines partent pendant l'hiver si elles ne sont pas profondes et ne reviennent pas. D'autres disparaissent et réapparaissent des les premiers rayons du printemps. Et d'autres restent même l'hiver elles sont permanentes.
J'ai testé des crèmes anti-tâches, depigmentantes... Résultat nul. On m'a parlé du peeling dermo abrasif. J'ai vu un dermatologue. Ne pouvant pas me certifier que ça partirait car cela dépende du degré de profondeur de la tâche dans la peau, je n'ose pas essayer j'ai peur d'abîmer encore plus mon visage. 
Alors pour le coup mon seul conseil c'est de fuir le soleil le plus possible, de ne pas sortir sans un indice sur le visage et ceci jusqu'à 6 mois après l'accouchement le temps que les hormones (responsables de cette catastrophe) vous aient quitté. Et pour celles qui sont tachées à vie comme moi, et bien c'est crème protectrice à vie, et fond de teint camouflant à vie. Fini la bronzette du visage.

* Hypotension orthostatique *

Alors ce symptôme, c'est le pire de tous ceux que j'ai eu. Cela fait 9 mois que j'ai dans mes meilleurs jours 10 de tension. En moyenne 9. Et parfois à peine 8. 
Horrible. Vertiges et malaises permanents. 
Au début de la grossesse ça allait j'étais à 10. Simple grosse fatigue je me disais.
A 4 mois, ça a commencé à descendre à 9 voire 8 jusqu'à 7 mois de grossesse. C'est là qu'on m'a diagnostiqué cette hypotension.
Cela fait à peine un mois et demi que j'ai retrouvé une tension à 10-11. 
Le problème c'est qu'il faut se reposer et qu'on ne peut rien faire. Dès qu'on est debout, le poids du ventre et du bébé appuie sur une grosse veine qui irrigue tout le corps et c'est cette compression qui donne les malaises instantanés en position debout. 
Je ne sais pas pourquoi mais cette fin de grossesse se passe mieux. Ma tension a légèrement remonté. Peut être que le poids du ventre s'est déplacé ailleurs que sur cette veine, j'en sais rien mais ça va un peu mieux. Et encore je ne me plainds pas trop car certaines femmes ne peuvent même pas rester assises, c'est alitement complet toute la grossesse. De quoi faire une dépression franchement.

Mon remède : repos et position allongée au maximum évidemment.
Pas vraiment un remède mais au moins on ne s'évanouit pas. Comme c'est physiologique, seul l'accouchement libère de ce mal... Sinon avoir une chaise toujours à proximité au cas ou (dans les boutiques, à la pharmacie, mais bon c'est pas évident, on ne va pas se balader avec un tabouret à la main !!!)

* Impatience dans les jambes *

Le problème quand on reste allongée quasi toute la journée c'est que tout un tas d'autres maux apparaissent. Comme les jambes impatientes. Le soir, mes jambes étaient comme qui dirait "énervées" de ne pas avoir été actives de la journée. Sensation horrible d'être obligée de les remuer. Compliqué de dormir la nuit avec ce symptôme. Ceci est dû à une mauvaise circulation du sang. 

Mon remède : de la glace enroulée dans un torchon et disposée sur mon matelas, jambes allongées dessus. Rehausser le matelas pour avoir les jambes un peu en l'air. Bref tout ce qui peut activer la circulation du sang.

* Œdème & pieds brûlants *

Deuxième symptôme lié à l'inactivité des jambes pendant la journée. Je gonfle au fur et à mesure de la journée et le soir c'est le summum mes pieds deviennent brûlants, ça me picote quand je marche. J'ai l.impression d'avoir des braises aux pieds. Parfois, le picotement fait tellement mal que je ne peux pas poser mes pieds au sol.

Mon remède : ne pas porter de vêtements serrés, prendre du Daflon (ordonnance Medecin) pour activer la circulation et dégonfler. Glace et lit surélevé comme pour les impatiences dans les jambes. Et pour les pieds, je bénis le carrelage froid de l'hiver !!! En journée, si vous n'avez pas d'hypotension, marchez autant que vous pouvez, vous serez beaucoup moins gonflée. La piscine c'est ce qu'il y a de mieux aussi si vous êtes enceinte l'été.

* Douleurs pelviennes - ligaments - sciatique *

Alors ça, c'est l'un des maux classiques de fin de grossesse. Avec le poids du ventre, notre posture qui se cambre pour rétablir un équilibre, on peut souvent avoir mal au nerf sciatique de la jambe jusque dans la fesse et le bas du dos. On peut aussi avoir mal aux ligaments entre les jambes, dans l'aine, voire jusque dans le pubis et dans les os des fesses.

Moi c'est surtout la sciatique, et les ligaments de l'aine. La nuit, des fois je me lève et je ne peux plus marcher. Mon bassin se bloque à cause des ligaments... C'est super bizarre, ça fait mal, et très handicapant. On marche comme une personne âgée de 90 ans !!! J'ai eu aussi l'impression que les os de mon bassin bougeaient tellement j'avais mal.

Mon remède : dormir un coussin entre les jambes pour ne pas trop comprimer les ligaments de l'aine.
Dormir sur le côté gauche pour soulager le nerf sciatique. Pour la douleur, à part du doliprane quand c'est vraiment trop dur, je ne vois que les massages d'efficaces :) la bonne excuse !!!

* Aigreurs, remontées acides, brûlures d'estomac *

Je digère toujours très bien mes repas en temps normal. Mais pour cette grossesse, bébé est tellement grand qu'il appuie sur mon estomac tout le temps. Du coup, j'ai la joie de connaître les remontées acides et brûlures d'estomac, le soir, quand je suis en position allongée dans mon lit.
C'est très désagréable, et surtout ça me réveille même la nuit quand certaines sont très fortes. Sympa comme tout !

Mon remède : alors là je bénis mon gynécologue. Il m'a prescrit un médicament de dingue qui arrête ses fucking remontées acides en 5 min. Et surtout, un seul cachet me soulage pour toute la nuit :)
Oubliez le gasvisconnelle degueu à la menthe. Cette petite gélule sans aucun goût nommée "Inexium" est THE sauveuse de tous les estomacs maltraités pendant la grossesse. 


* Insomnies *

Il est tout à fait normal d'avoir des insomnies enceinte, mais avouons-le, qu'est-ce que c'est énervant de voire son chéri dormir paisiblement à côté, quand on regarde le plafond depuis 2h !!!
Pour les insomnies, moi j'ai opté pour un jeu addictif sur smartphone histoire de fatiguer mes neurones et de m'occuper. Mais malgré la fatigue, le sommeil ne vient pas. La vraie insomnie quoi. On veut dormir mais on n'y arrive pas.

Mon remède : devenir un oiseau de nuit. Je m'occupe, je me lève, je lis, je regarde la télé... Et je vais me coucher que vers 2h. Ensuite je fais une grasse matinée, vuq ue le matin ets le moment ou je dors le mieux. Mon corps en a fini avec tous els maux de la nuit (remontées acides, jambes impatientes, oedeme, pieds brûlants). Donc en gros je suis décalée mais c'est comme ça que j'arrive à combler mon deficit de sommeil du mieux que je peux. Et c'est grâce à mon chéri qui gère ma fille le matin. 

Enfin voilà, c'est tout ce que je peux vous dire sur ces maux de grossesse.
Quand je vois cette liste et ce que je vous ai raconté dedans, je me dis que j'ai VRAIMENT eu une grossesse bien pourrie !!! Elle ne me manquera pas. Je ne vous cache pas que certains jours ont été durs psychologiquement. J'ai appris à me résigner et à accepter que cette deuxième grossesse n'était pas comme la première. Ce qui est dur c'est d'arrêter de se demander pour quelle raison on a ci ou on a ça. Il n'y a pas de logique, et je confirme ce que beuacoup de femmes disent : "aucune grossesse ne se ressemble".
Le positif de cette aventure c'est que mon bébé lui a toujours été en bonne santé pendant ces 9 mois :)
Finalement, c'est le plus important non ? 

Bon, maintenant il est temps pour moi de faire une pause blog, 
je vous retrouverai dans quelques jours, lorsque nous serons désormais 4 à la maison :) 
et je vous présenterai mon nouveau joujou détox post partum 
(indice sur instagram pour les curieux).







Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire: